Histoire de Bergerac

Ouvrage collectif sous la direction de Michel Combet

Après l’Histoire du Périgord en 2000 sous la direction de Bernard Lachaise et l’Histoire de Périgueux en 2011 sous la direction d’Anne-Marie Cocula, voici en 2017 l’Histoire de Bergerac sous la direction de Michel Combet.

L’histoire de Bergerac est singulière : parfois proche, mais souvent radicalement différente de celle de ses rivales périgordes, Périgueux et Sarlat. Son implantation au milieu de la plus riche plaine de l’Aquitaine et en bordure de la rivière Dordogne, voie de passage privilégiée ouverte vers Bordeaux et l’océan, a joué un rôle essentiel. Car la ville est née de la rencontre avec la puissante rivière, au cœur d’une riche campagne nourricière. Privée, du Moyen Âge à la Révolution, de siège épiscopal, de compétences politico-judiciaires étendues, elle a puisé dans sa situation les sources de sa prospérité, son agriculture, son commerce et aussi une ouverture plus précoce au monde… Son histoire s’affirme originale et « décalée » par rapport aux temps forts de l’Histoire de France dont elle a pu, à l’occasion, devenir l’un des épicentres : Bergerac l’Anglaise, Bergerac la Huguenote ne sont pas seulement les images d’un roman national, mais bien le reflet d’une réalité.

Cet ouvrage est le fruit d’un travail collectif : chacun des auteurs, s’il est un spécialiste reconnu dans son domaine, entretient, à un titre ou à un autre, une relation particulière et personnelle à Bergerac et à son histoire. Nous la confions maintenant aux Bergeracois et à tous ceux qui s’intéressent à cette ville. Nous espérons qu’elle leur donnera de nouvelles raisons de l’aimer.

Cet ouvrage a été coordonné par Michel Combet. Maître de conférences honoraire à l’Université Montesquieu Bordeaux IV, il a consacré différents travaux à l’histoire moderne du Sud-Ouest de la France. Il est notamment l’auteur d’une thèse sur Jeux des pouvoirs et familles : les élites municipales à Bergerac au XVIIIe siècle et a édité le Voyage sur les bords du Rhin fait en 1792 par Guillaume Gontier de Biran et l’abbé Pierre Lespine.

 

Ont collaboré à sa réalisation :

Anne-Marie Cocula-Vaillières, professeur émérite, présidente honoraire de l’Université Montaigne à Bordeaux, présidente du Centre François Mauriac de Malagar. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages sur l’Aquitaine et le Périgord, notamment de biographies Brantôme, Montaigne aux champs, La Boétie et le destin du Discours de la Servitude volontaire. 

 

Michel Genty, professeur honoraire de géographie à l’Université Bordeaux Montaigne. Il est l’auteur d’une thèse sur Villes et bourgs du Périgord et du pays de Brive, et de nombreux articles portant sur la géographie urbaine.

 

Jean-Claude Ignace, agrégé d’histoire, professeur, s’est spécialisé dans l’étude des problèmes religieux au Moyen Âge et a consacré plus particulièrement ses recherches au domaine de l’hagiographie.

 

Léonard Laborie, chargé de recherche au CNRS (UMR Sirice). Natif de Bergerac, il est agrégé et docteur en histoire contemporaine (Université Paris-Sorbonne). Ses travaux portent principalement sur les grands réseaux de communication, de transport et d’énergie à l’époque contemporaine, dans une perspective d’histoire transnationale de l’Europe et de la mondialisation. Il s’intéresse par ailleurs à l’histoire de la diplomatie scientifique et technique, et depuis peu, à l’histoire du vin au XXe siècle.

 

Yan Laborie, assistant de conservation du patrimoine à Bergerac où il est en charge des archives municipales. Chercheur, il a conduit les premières opérations d’archéologie préventives réalisées à Bergerac à partir des années 1980 et a dirigé plusieurs fouilles programmées en Dordogne et dans les landes de Gascogne. Auteur d’articles centrés sur l’approche de la culture matérielle de la société médiévale de ces régions, il a collaboré à l’Histoire du Périgord publié en 2000 sous la direction de Bernard Lachaise (Fanlac).

 

Bernard Lachaise, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université Bordeaux Montaigne. Il est l’auteur de nombreuses publications sur l’histoire politique de la Dordogne du milieu du XIXe siècle à nos jours et codirige actuellement un ouvrage collectif en préparation sur la Seconde Guerre mondiale en Dordogne-Périgord.

 

Serge Maury, préhistorien, conservateur départemental honoraire du Patrimoine Archéologique. Spécialiste des technologies et des savoir-faire techniques des hommes de la préhistoire. Il a, en plus des recherches, formations et publications, beaucoup œuvré, au sein du conseil départemental de la Dordogne, au développement, sur le thème de la Préhistoire, de supports pédagogiques et d’actions de médiations scientifiques pour tous les publics.


39 €

Format 24 x 28 440 pages en couleurs
Illustrations, plans, cartes, gravures, peintures et photographies – index des noms de personnes, glossaire, repères chronologiques, bibliographie
Publié dans Nouveautés, Périgord, Histoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Captcha *

70 ans d’édition 1943 – 2013

Catalogue de tous les livres publiés par année avec index des titres, des auteurs et des artistes.

Lire la suite ›