Port Sainte-Foy

Jacques Reix

Le pays foyen, c’est trois cités regroupées à la frange du Bordelais et du Périgord. Sainte-Foy-la-Grande, Port-Sainte-Foy et Pineuilh. Les agglomérations s’organisent de part et d’autre de la Dordogne, limite naturelle des deux départements. Ici le pays de la vigne rappelle l’activité passée de la batellerie, les convois sur la rivière transportaient merrains et carassonnes avant de charger les barriques pour Libourne et Bordeaux.
Mais Sainte-Foy, c’est aussi une histoire étroitement liée aux marges de deux pays. Le comptoir lointain de Bordeaux, l’avancée des pays intérieurs vers les axes marchands de l’ouest. Si les historiens ont repéré un établissement religieux au IXe siècle, c’est en 1255 qu’Alphonse de Poitiers, frère de Louis IX, fonde la bastide, rues à angles droits, place centrale, ceinture de remparts. Bastide qui sera âprement disputée tout au long de la guerre de Cent Ans. L’Histoire mouvementée ne s’arrête pas là, Sainte-Foy devient un fief protestant et ville de prédilection d’Henri de Navarre. C’est en 1622 que Louis XIII et son armée assiègent la ville.
La grande prospérité attendra le XIXe siècle avec le rôle moteur du carrefour marchand que constitue ce point carrefour de deux pays. La Dordogne est alors un axe fondamental des communications et des échanges.


Prix : 23,50 €
ISBN : 978-286577-131-8
18 x 26 cm - 140 pages -
47 illustrations - Broché - Couverture illustré en deux couleurs -
Tagués avec : ,
Publié dans Périgord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Captcha *

70 ans d’édition 1943 – 2013

Catalogue de tous les livres publiés par année avec index des titres, des auteurs et des artistes.

Lire la suite ›