Mon bord infini

Patrick Guyon

Paul Celan l’insomnie

 

Poème pure donation, signe pur
de rien, tout entier signe
comme aux enfants complices : et tu disais
poignée de main aux mieux.

 

Et survient la merveille, le vis-à-vis dehors!
Nous sommes aux mots de poésie toujours
devancés. Qu’ai-je, mon orgueil, créé
fuyant le cœur où je ne sais prier?

 

Une leçon sans sagesse: dans la clarté seule
de l’utopie l’homme se montre.
Ma terre natale ô ma promise où je
ne suis point né – terre, terre sans poids!

L’un des 23 poèmes qui composent l’œuvre.


Prix : 12 €
ISBN : 978-286577-137-0
18 x 21 cm - 48 pages -
Tagués avec : ,
Publié dans Littérature Poésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Captcha *

70 ans d’édition 1943 – 2013

Catalogue de tous les livres publiés par année avec index des titres, des auteurs et des artistes.

Lire la suite ›