Les Formes de l’empreinte

Jean-Marie Floch, Frédéric Benrath

Ce livre propose la description de cinq photographies : Fox-terrier sur le Pont des Arts, 1953, de Robert Doisneau ; Les Arènes de Valence, 1933, de Henri Cartier-Bresson ; L’entrepont, 1907 de Alfred Stieglitz ; La Barrière, 1917, de Paul Strand ; et Nu, 1952, de Bill Brandt. C’est une suite d’analyses concrètes, à partir d’une même approche, sémiotique. Il ne s’agit pas d’une réflexion théorique sur la photographie, encore moins d’un essai de définition de sa spécificité. On se situe ici un peu à l’écart de la littérature photographique actuelle où, en dehors d:s monographies sur une œuvre ou sur un groupe, prédominent les recherches sur l’essence, voire « l’ontologie » de la photographie.

Jean-Marie Floch,a été membre du Groupe de Recherches Sémio-linguistiques (EHESS-CNRS)l, et chargé de cours à l’Ecole d’architecture de Versailles. Il a publié en 1985, Petites mythologies de l’œil et de l’esprit (Hadès/Benjamins).

Frédéric Benrath était un peintre abstrait lyrique, exposant régulièrement à Paris (Galerie D. Gervis). Ses œuvres figurent dans de nombreux musées français et étrangers.

Cinq collages originaux de Frédéric Benrath mettent en avant la structure plastique des cinq photographies analysées.


Prix : 20 €
ISBN : 978-286577-105-9
17,5 x 17,5 cm 144 pages
Tagués avec :
Publié dans Essais Beaux-arts Photographies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Captcha *

70 ans d’édition 1943 – 2013

Catalogue de tous les livres publiés par année avec index des titres, des auteurs et des artistes.

Lire la suite ›