Lalinde et son coulobre

Madeleine Bonnelle

« Un dragon – le Coulobre – habitait une caverne druidique près de La Linde, et de là, développant en partie son corps gigantesque, enlevait les malheureux habitants du sommet de leurs murailles et les bateliers dans leurs bateaux, se repliait ensuite dans son repaire et y dévorait sa proie. L’apôtre saint Front, touché de pitié, fit dresser un bûcher sur la colline voisine et ordonna au dragon de s’y précipiter. 0 prodige! Le monstre se traîna de lui-même au milieu des flammes et La Linde fut délivrée. »
D’autres récits anciens disent plus simplement que « saint Front du haut du coteau, envoya le Coulobre s’écraser dans la Dordogne. » Aux basses eaux, en effet, des lignes de rochers semblent témoigner encore de l’effondrement d’une énorme carcasse…
Le développement de Lalinde, comme d’ailleurs celui du moindre de nos bourgs, peut être lu à travers l’histoire de France – et ce fut le thème de la première édition de ce livre. Je conserve le fil conducteur en y mêlant aujourd’hui l’aventure du Coulobre, qui a créé une situation particulière et déterminante.
Les légendes contiennent toujours une part de vérité. On l’affirme plus que jamais aujourd’hui. Peut-être même «  le mythe nous permet-il, seul, de maîtriser notre histoire »…
Madeleine Bonnelle


Prix : 13 € -
ISBN : 978-286577-159-2
14 x 19 cm - 174 pages -
dessins à la plume de Laurent Beauchamps
Tagués avec : , , ,
Publié dans Périgord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Captcha *

70 ans d’édition 1943 – 2013

Catalogue de tous les livres publiés par année avec index des titres, des auteurs et des artistes.

Lire la suite ›